rechercher

lettre d'information

couverture de LE JEU VIDÉO OU L'ALIÉNATION HEUREUSE
96 pages - 11,90 €
Post-éditions

LE JEU VIDÉO OU L’ALIÉNATION HEUREUSE

« Plus le joueur obéit aux stimulations du programme, plus il se conforme sans retard aux ordres de la machine, plus il contraint ses gestes à suivre la cadence imposée et plus son personnage triomphe. Le héros qui le représente accumule les victoires et multiplie les exploits. Autrement dit, plus l’avatar est libre, plus le joueur est esclave. En jouant à un jeu vidéo, on échange une soumission réelle contre une liberté simulée. »

Le jeu vidéo est une transformation du jeu dans le sens du travail. L’unité du processus et des liens vivants qui soutenaient ­l’activité ludique est dissoute au profit d’une atomisation et d’une rationa­lisation fondée sur le calcul, sur la séparation des tâches et la spécialisation des sujets préposés à ces tâches. Le joueur est devenu l’opérateur d’un programme. Mais contrairement à ce qui prévaut dans le monde du travail, la soumission est ici non seulement vécue, mais désirée : alors que l’ouvrier éprouve la contrainte de la machine, le joueur de jeu vidéo s’imagine aussi libre qu’un musicien virtuose. Cela résulte de ce que le jeu vidéo réalise une synthèse inédite du spectacle et du travail automatisé.

Editeur : Post-éditions
Prix : 11,90 €
Nombre de pages : 96 pages
Date de parution : 20 septembre 2019
ISBN : 979-10-92616-24-8
EAN : 9791092616248