rechercher

lettre d'information

couverture de LES LEÇONS POLITIQUES DE GAME OF THRONES
304 pages - 21,00 €
Post-éditions

LES LEÇONS POLITIQUES DE GAME OF THRONES

Podemos

Traduit de l’espagnol par Tatiana Jarzabek

À ceux qui douteraient que la fiction puisse instruire la réalité, cet ouvrage propose une démonstration particulièrement convaincante. Alors que l’Europe est toujours davantage sujette à la crise économique et aux replis identitaires, mais qu’elle offre également de nouvelles perspectives aux politiques d’émancipation, de jeunes chercheurs espagnols réunis autour de Pablo Iglesias et du parti Podemos tirent les enseignements politiques et théoriques de la série télévisée Game of Thrones : la politique est un champ de bataille, où sans péril, nul ne saurait vaincre.

« Winter is coming » – l’hiver vient. Cette inquiétante prophétie, leitmotiv de la très politique série Game of Thrones, n’est sans doute pas étrangère à son exceptionnel succès mondial. Car nos présentes « années d’hiver » témoignent du règne bien réel et sans partage des « Marcheurs blancs » d’une économie devenue synonyme d’impuissance politique. Elles appellent une contre-offensive tout aussi réelle, à l’image de celle qu’ont initiée les mouvements citoyens qui se sont exprimés sur la place publique en Espagne, en Grèce, aux États-Unis, et dont le parti espagnol Podemos a spectaculairement émergé en 2014. La fantasy médiévale de Game of Thrones, tout entière versée dans la conquête et la préservation du pouvoir – tantôt par la ruse, tantôt par la force, le plus souvent par une combinaison des deux –, fournit au porte-parole de Podemos Pablo Iglesias et à ses camarades l’occasion de questionner à nouveaux frais les stratégies politiques à mettre en œuvre lorsqu’on ne prétend plus seulement critiquer le régime dominant (ce dont ce dernier s’accommode bien volontiers), mais bel et bien le renverser. Il en résulte un passionnant ouvrage de politologie collective appliquée, où les situations et personnages de la série et les grandes théories de Nicolas Machiavel, Thomas Hobbes, Antonio Gramsci, Lénine, Carl Schmitt et Ernesto Laclau s’éclairent réciproquement.

En juin 2014, Pablo Iglesias explique sur Canal+ Espagne les raisons de son intérêt pour Game of Thrones et annonce la parution de son livre :

Table

  • Pablo Iglesias Turrión, « Vaincre ou mourir »
  • Juan Carlos Monedero, Cinéma et politique
  • Daniel Iraberri Pérez, Luis Alegre Zahonero & Pablo Iglesias Turrión, Vaincre ou mourir sur l’échelle du chaos : légitimité et pouvoir
  • Rubén Martínez Dalmau, La légitimité du pouvoir royal dans Game of Thrones
  • Íñigo Errejón Galván, Power is power. Guerre et politique
  • Pablo Iglesias Turrión, Matchs de boxe et parties d’échecs entre l’ombre et l’épée
  • Héctor Meleiro, Pourquoi Ned Stark perd-il la tête ?
  • Eneko Compains, Jeu à la déloyale et lutte de pouvoir
  • Tania Sánchez Meleiro, Royaumes ou partis
  • Rubén Herrero de Castro, Réalisme et dragons idéalistes
  • Cristina Castillo & Sara Porras, Game of Roles. La subversion féministe
  • Clara Serra Sánchez & Eduardo Fernández Rubiño, Pouvoir et subjectivité dans Game of Thrones
  • Santiago Alba Rico, Climat, corps et politique
  • Antonio J. Antón Fernández, Dompter le dragon par trois fois

Les auteurs

  • Pablo Iglesias Turrión, né à Madrid en 1978, est docteur en sciences politiques à l’université Complutense de Madrid. Il anime les émissions de télévision « La Tuerka » et « Fort Apache ». Député européen, il est actuellement secrétaire général de Podemos. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de sciences politiques.
  • Santiago Alba Rico est écrivain, essayiste, scénariste et philosophe. Il a étudié la philosophie à l’université Complutense de Madrid, et publié des essais de philosophie, d’anthropologie et de politique. Il vit aujourd’hui à Tunis, et a écrit plusieurs ouvrages sur le monde arabe et sur l’islam.
  • Luis Alegre Zahonero est docteur en philosophie et professeur à l’université Complutense de Madrid. Philosophe et écrivain espagnol, membre du conseil citoyen de Podemos, ce spécialiste de l’Amérique latine a notamment travaillé pour le ministère de la Culture du Venezuela.
  • Antonio José Antón Fernández est philosophe, directeur espagnol de la revue Transform ! et auteur d’essais philosophiques. On lui doit notamment les traductions en castillan des œuvres de Slavoj Žižek.
  • Cristina Castillo Sánchez est titulaire d’une licence de sciences politiques. Elle a travaillé sur les théories féministes, ainsi que sur la gestion des conflits.
  • Eneko Compains Silva est titulaire d’une licence en droit et en administration et direction des entreprises à l’université publique de Navarre. Il est chercheur en droit constitutionnel à l’université du Pays basque, où il a travaillé sur le nouveau constitutionnalisme latino-américain.
  • Iñigo Errejón Galván est docteur en sciences politiques de l’université Complutense de Madrid, politologue et homme politique espagnol. Membre du conseil de coordination de Podemos, il fut le directeur de campagne du parti lors des élections européennes de 2014.
  • Eduardo Fernández Rubiño est étudiant en philosophie à l’université Complutense de Madrid. Membre du conseil citoyen de Podemos, il est responsable des réseaux sociaux pour le parti.
  • Rubén Herrero de Castro est docteur en sciences politiques à l’université Complutense de Madrid, où il est professeur de relations internationales.
  • Daniel Iraberri Pérez est chercheur au département de philosophie de l’université Complutense de Madrid. Il a collaboré à plusieurs ouvrages, et participé à la fondation de Podemos.
  • Rubén Martínez Dalmau est professeur titulaire de droit constitutionnel à l’université de Valencia. Il a étudié les processus constituants en Amérique latine.
  • Héctor Meleiro Suárez est diplômé de sciences politiques à l’université Complutense de Madrid. Il a travaillé à la rédaction des programmes « La Tuerka » et « Fort Apache ». Il suit des études de cinéma documentaire à l’Institut du cinéma de Madrid.
  • Juan Carlos Monedero est politologue, essayiste, professeur de sciences politiques à l’université Complutense de Madrid. Il a travaillé comme consultant pour le gouvernement du Venezuela. Il présente le programme de débat politique « La Tuerka ». Il était secrétaire de Podemos, en charge du programme jusqu’en 2015.
  • Sara Porras Sánchez est docteure en sciences politiques, spécialiste du féminisme et membre du comité central du Parti communiste espagnol.
  • Tania Sánchez Melero est députée à l’assemblée de Madrid. Longtemps membre d’Izquierda Unida, elle a quitté la formation en 2015.
  • Clara Serra Sánchez est chercheuse et professeure de philosophie à l’université Complutense de Madrid. Militante féministe, elle est membre de Podemos.
PDF - 246.9 ko
Revue de presse espagnole des Leçons politiques de Game of Thrones (2014)

Ce que dit l’Espagne à la gauche française. Post de Tommy Lasserre sur Médiapart (juin 2015).

Article de Robert Maggiori dans Libération (1er octobre 2015)

Recension par Guillaume Bourain, libraire aux Saisons (La Rochelle) sur France Culture (29 octobre 2015).

Recension par Philippe Nassif dans Philomag (octobre 2015).

Tribune de Tatiana Jarzabek, traductrice des Leçons politiques de Game of Thrones et secrétaire nationale du Parti de Gauche, sur Politis (octobre 2015).

Lecture par Sylvain Quissol sur Zones subversives (novembre 2015)

Recension par Yann Kerjan sur Dailymars.net (mai 2016).

Editeur : Post-éditions
Prix : 21,00 €
Nombre de pages : 304 pages
Date de parution : 21 septembre 2015
ISBN : 979-10-92616-11-8
EAN : 9791092616118